Pandémie COVID-19 et reprise du cabinet en présentiel le 11 mai : quelles précautions ?

Pandémie COVID-19 et reprise du cabinet  

Actuellement, nous devons privilégier la téléconsultation et faire nos prescriptions directement vers les pharmacies et les CPAM. Progressivement, des patients vont exprimer la volonté de revenir au cabinet.
Comment faire pour protéger nos patients, nos proches et nous ?
Comme nous nous soucions des autres, nous devons nous préoccuper de la sécurité de ceux qui vivent avec nous ainsi que de la protection de nos patients mais aussi de nous-même. Se protéger, c’est protéger les autres.
Les informations, les plus diverses, sont venues perturber la gestion de cette épidémie à commencer par le port du masque. Nous devons revenir aux principes de bases : Quelles sont les voies de transmission ? 

Les portes d’entrées du virus se font : par contact des yeux, nez, bouches avec des mains infectées et par des contacts par des surfaces infectées. Il peut être possible de nous infecter en touchant une surface ou un objet qui a le virus sur elle, puis toucher votre bouche, le nez, ou peut-être les yeux et par inhalation des projections de petites gouttelettes lors de la toux ou d’un éternuement. Vous devez informer les patients. La connaissance limite la panique et les erreurs.

Pour consulter au cabinet : 

1) Apportez des vêtements pour travailler. Si vous devez rentrer chez vous dans des vêtements portés pendant les soins aux patients, retirez vos vêtements avant d’entrer dans la maison si possible. Laissez vos chaussures de   travail à l’extérieur de la maison lorsque vous rentrez chez vous ou penser à mettre des chaussures lavables, comme des baskets.

2) Nettoyez n’importe quel matériel sur les vêtements, tels que les boutons ou les fermetures éclair. Essuyez votre téléphone et votre ordinateur avec un nettoyant à base d’alcool avant de revenir chez vous. Ne portez pas de montres ou de bijoux pour travailler.

3) Lavez-vous régulièrement les mains avec du savon. Si le savon et l’eau ne sont pas disponibles, utilisez un désinfectant pour les mains qui contient au moins 60 % d’alcool. Couvrez toutes les surfaces de vos mains et frottez-les ensemble jusqu’à ce qu’elles se sentent sèches. N’oubliez pas de faire cette recommandation aux patients.

4) Évitez de toucher les yeux, le nez et la bouche avec les mains sauf si vous venez de les laver. Les gants sont de faux amis car nous serons moins prudents. Si le nez vous gratte, prenez un mouchoir jetable. N’oubliez pas de faire cette recommandation aux patients.

5) Il faut une distance de sécurité entre le psychiatre et le patient si possible de deux mètres. Le port du masque représente une sécurité supplémentaire. Il faut mettre et retirer avec précautions un masque et sa durée d’efficacité est limitée. Vous pouvez aussi installer une protection en plexiglas sur votre bureau pour vous éviter de porter un masque. Il existe aussi la possibilité de porter une visière.

6) Aérez les pièces fréquemment et enlevez des pièces où sont reçus les patients, les objets non nécessaires : jouets, livres pour enfants, journaux.

7) Nettoyer en humidifiant avec un produit désinfectant, 2 à 3 fois par jour les surfaces, les poignées de porte, interrupteurs, WC, robinet, tampons, boitiers, stylos et les objets encore nécessaires. Pensez à raccompagner les patients à la porte d’entrée du cabinet et en ouvrant toutes les portes pour éviter des contacts trop fréquents sur les poignées de portes.

Face à la pandémie, la sécurité sanitaire est indispensable pour recevoir dans les meilleures conditions possibles les patients. Soyez méthodiques.

 

Docteur Michel Jurus

Président AFPEP-SNPP