Piratage des données de santé : ce que vous devez faire dès aujourd’hui !

Piratage des données de santé : ce que vous devez faire dès aujourd’hui !

Encore un scandale de piratage de données de santé. Après le scandale Vaastamo (voir notre news), dans un contexte d’informatisation galopante au nom de la sécurisation mais avec des dangers connus (voir cet article), voilà la une de Libération aujourd’hui : Les informations confidentielles de 500 000 patients français dérobées à des laboratoires et diffusées en ligne.
Inutile de dramatiser, mais il faut le dire tout net : MOI AUSSI JE SERAI VISÉ PAR DES PIRATES INFORMATIQUES CETTE ANNEE !
Moi aussi, je cliquerai par mégarde sur un lien dans un email trompeur, un peu mieux fait que les autres.
Moi aussi, je verrai mon ordinateur bloqué, avec une demande de rançon pour récupérer mes données médicales.
Moi aussi je regretterai de ne pas avoir pris quelques mesures préventives…

Lesquelles ?

1. J’enregistre aujourd’hui une copie de toutes mes documents sur un disque externe (ou une clé USB)… sans oublier de le débrancher ensuite !
2. Je paye un vrai antivirus complet, pas une version gratuite. On peut choisir par exemple avec ces infos spécialisées
3. Je ne clique plus jamais sur un lien ou une pièce jointe qui m’étonne : message de linkedin venant d’un inconnu, confirmation de commande d’un site inconnu, etc…

Ensuite, je donne les moyens d’agir à mon syndicat pour défendre mes intérêts, organiser des formations, établir les exigences envers la CPAM, défendre la profession :
- En mettant à jour ma cotisation au SNPP
- En votant aux élections URPS le 31 mars pour la liste « AvenirSpe/LeBloc » soutenue par le SNPP dans ma région.

Voir aussi les infos sur les réseaux :
https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6770295663541542912

Evidemment, les utilisateurs de dossiers papiers, et de moyens de télétransmission sans ordinateur, sont beaucoup moins concernés ! Ce qui ne les exonère pas des obligations liées à la RGPD, en particulier de mettre sous clé les dossiers médicaux papier, et de rendre compte des moyens mis en œuvre pour les sécuriser de manière générale.

Ma_page_M_dias_sociaux