Déclarer la pratique des téléconsultations à votre assureur. Soutenir les soignants Assurer les soins des patients connus Se soucier des oubliésonsultation par téléphone ?

Covid19 :
Déclarer la pratique des téléconsultations à votre assureur.
Soutenir les soignants
Assurer les soins des patients connus
Se soucier des oubliés

Chers adhérent.e.s,
– La crise du Covid19 a amené de nombreux psychiatres libéraux à se mettre aux téléconsultations. Pour rappel, tous les aspects pratiques ici : cliquez.
– Notez en particulier qu’il est obligatoire de déclarer par écrit que vous pratiquez des téléconsultations auprès de votre assureur RCP (MACSF, Sou médical, La médicale, etc…). Vous pouvez utiliser le modèle suivant : Cliquez ici.
– Le site de la sécu propose quelques précisions, notamment pour faire des arrêts de travail en téléconsultation via amelipro  : cliquez ici !
– De nombreux confrères nous interrogent sur la possibilité de téléconsultations par téléphone sans vidéo : Le SNPP a écrit au directeur de la CPAM pour demander en urgence une dérogation pendant la période de crise du Covid19.

– L’appel de l’AFPEP-SNPP pour le soutien psychiatrique aux soignants rencontre un vif succès. D’autres associations et syndicats de psychiatres portent le même soucis, et nous travaillerons tous ensemble à coordonner ces efforts.
Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, les psychiatres libéraux qui peuvent libérer des possibilités de consultation dans ce cadre sont invités à se faire connaitre à info@afpep-snpp.org, afin que les demandes puissent être transmises.

– Bien sûr, les patients connus doivent pouvoir continuer leur suivi, et compter sur leur psychiatre habituel. Pas de rupture de soins dans telle période !
– Plus largement, de nombreuses personnes qui ne consultent pas habituellement méritent toute notre attention : SDF, femmes battues, personnes isolées se faisant oublier… Saisissons chaque occasion pour tenter de leur faire savoir que tout est mis en oeuvre pour permettre l’accès aux soins psychiatriques pendant cette période de confinement.

L’accès aux soins psychiques reste une priorité, et nous devons tout faire pour rester en lien.

Dr Elie WINTER
Secrétaire Général de l’AFPEP-SNPP